Aller au contenu

Euro-Multitel SA

multitel-collaboration

Présentation

Euro-Multitel SA a été créée en octobre 2014 afin de pouvoir développer à l’exportation les activités de Multitel asbl.

La structure de l’actionnariat est composée de Multitel (73%) et IMBC (26%) principalement.

Si au départ, l’objectif était commercial, Euro-Multitel participe aujourd’hui à des projets de recherche avec des PME et des grandes entreprises.

Dédiées aux sciences de l’ingénieur, les activités proposées ont été sélectionnées au terme d’une réflexion stratégique à propos des actions qu’il était possible de mettre en place pour renforcer les activités actuelles de Multitel avec la vision globale d’améliorer l’efficacité des processus d’innovation. Il est rapidement apparu que ces activités devaient se concentrer en priorité sur les dernières étapes du processus pour accompagner et accélérer l’introduction des résultats de la recherche sur le marché.

Grâce au développement de ces activités, Multitel et Euro-Multitel SA sont en mesure d’offrir conjointement aux entreprises toute l’expertise technique et l’accès aux équipements de pointe nécessaires à l’ensemble des étapes du développement de produits et services innovants, depuis la phase d’étude de faisabilité jusqu’à la pré-industrialisation.

FEDER-Wallonie

Partenariats R&D

Les partenariats R&D envisagés dans Euro-Multitel SA se concentrent sur les phases de développement de produits/services innovants présentant un niveau de maturité technologique élevé (en anglais Technology Readiness Level, TRL). Les TRL envisagés sont compris entre 6 et 8.

Figure 1 : Positionnement d’Euro-Multitel sur l’échelle TRL (Technology Readiness Level). Développements visés par Euro-Multitel à niveau de maturité technologique plus élevé, plus proche du marché, que Multitel

Dans le cadre des partenariats R&D, Euro-Multitel SA assure:

  • La rédaction des propositions de projet R&D;
  • La réalisation des tâches techniques et non techniques qui lui sont attribuées dans la proposition ;
  • Le suivi administratif des partenariats R&D.

Les projets développés conduisent à un transfert technologique vers l’entreprise, pour lui donner un avantage compétitif.

Projets

Le Fonds Européen de DEveloppement Régional (FEDER) et la Wallonie soutiennent financièrement les projets suivants :

  • ASAP : Advanced Solutions Addressing Payload

L’objet de la recherche est d’anticiper les besoins en alimentation électrique et en monitoring thermique des charges utiles des satellites de télécommunication. L’un des outils qui est étudié dans ASAP consiste en l’utilisation de capteurs sur fibres optiques pour réaliser des mesures de température distribuées.

Coût total : 1 306 805,98 € dont FEDER : 329 994,44 € et Wallonie : 494 991,66 €

  • Crypto Sec01

Ce projet de recherche ambitieux vise les équipements de cryptographie et plus largement la sécurisation des logiciels et des systèmes embarqués. Ce projet permettra de placer la Wallonie et les entreprises wallonnes à la pointe de la sécurité pour affronter les marchés issus de la digitalisation en leur offrant des chiffreurs, des composants de sécurité et les services associés pour les certifier et les homologuer.

Coût total : 5 194 000 € dont FEDER : 401 800 € et Wallonie : 2 957 100 €

  • Cyber Sec01

Le projet CyberSec01 un projet de recherche ambitieux sur le thème de la cyber sécurité. Le projet consiste à prendre une avance technologique décisive dans le développement d’outils permettant d’évaluer et d’améliorer la conception des systèmes d’informations des infrastructures critiques et stratégiques. Ces sujets sont prioritaires pour répondre à la très forte progression de la menace cyber. En outre, ce projet permettra d’initier un véritable pôle d’excellence dans le domaine de la cyber sécurité en Wallonie, générateur d’activité économique et garantissant notre souveraineté dans ce domaine.

Coût total : 3 773 000 € dont FEDER : 957 560 € et Wallonie : 1 436 340 €

  • GlassCom : connectivité et isolation thermique des vitrages

Les films métalliques destinés au contrôle énergétique des vitrages interfèrent avec le fonctionnement des antennes radio fréquence (RF) intégrées. Cette contrainte réduit les surfaces d’intégration des antennes et complique leur conception et bloque ainsi la commercialisation de ces produits. La recherche proposée vise à assurer la compatibilité des antennes pour la connectivité, et des revêtements à couches pour l’isolation thermique, tout en conservant une efficacité élevée pour chacune des applications. Ceci est une requête explicite du marché automobile et para-automobile actuel. Pour ce faire, des solutions innovantes sont dégagées au travers de ce programme de R&D.

Coût total : 5 011 387,10 € dont FEDER : 1 182 693,15 € et Wallonie : 1 774 039,72 €

  • Transformation Industrie 4.0

L’objet de la recherche est d’aboutir à la transformation d’une chaîne de conception (ingénierie / production / tests / maintenance) de systèmes électroniques classique et complète (depuis le bureau d’études jusqu’à la livraison et les maintenances) vers un processus totalement digitalisé et parfaitement prêt à accueillir toutes les innovations de l’industrie 4.0 adaptées à ce type de conception et fabrication.

Coût total : 6 694 000 € dont FEDER : 657 760 € et Wallonie : 2 363 840 €

  • Opera  (OPerational Excellence in RAil)

Le projet OPERA vise à développer une ligne pilote de monitoring et de maintenance intégrée (monitoring et réparation) d’un système de signalisation ferroviaire ERTMS, pouvant s’enrichir de données collectées en continu et « in situ » au niveau des interfaces standardisées du système de signalisation et exploitable par tous les acteurs de la chaine et en toute indépendance des constructeurs sans altérer la « sécurité ».

Coût total : 6 636 231,22 € dont FEDER : 1 180 697,01 € et Wallonie : 1 771 045,52 €

  • SmartBuilding

Le projet consiste à proposer des solutions à l’opacité électromagnétique des vitrages basse émissivité. Grâce au savoir-faire et à l’expérience capitalisée lors des premières étapes, il s’agira de placer les vitrages au cœur des futurs réseaux de télécommunications 5G, en les équipant de fonctionnalités leur permettant de participer au relais des données mobiles vers les réseaux des opérateurs télécom.

Coût total : 6 798 586,70 € dont FEDER : 1 608 668,42 € et Wallonie : 2 413 002,63 €

  • SmartR4F

Ce projet apportera les éléments essentiels pour effectuer le saut dans le futur de la maintenance prédictive et de la fiabilité pour l’industrie 4.0.

Coût total : 5 196 000 € dont FEDER : 1 039 200 € et Wallonie : 1 558 800 €

Pour plus d’informations, consultez:

Pour tout contact: info@euromultitel.be

Partager cette page

Restez informés sur nos activités en vous inscrivant à notre newsletter

J'accepte Je refuse C'est quoi un cookie ? Fermer

Vos préférences de cookie ont bien été modifiées