Aller au contenu

RENCONTRE WAL-TECH VLOOT

Waltech

Les centres de recherche wallons et flamands réfléchissent ensemble à de nouveaux cadres de collaboration

Les centres de recherche wallons, regroupés au sein de l’association Wal-Tech, ont reçu leurs homologues flamands de VLOOT ce 27 mai dernier dans le cadre d’un workshop ayant pour objectif de mieux se connaître et de réfléchir à de nouvelles formes de collaboration. Les administrations des deux régions (SPW Recherche et VLAIO) se sont jointes à la réflexion. Plusieurs entreprises étaient également présentes afin de témoigner de l’intérêt de telles collaborations Nord-Sud. Une belle initiative qui aura certainement des retombées concrètes !

Après une première rencontre de ce genre organisée chez IMEC par Vloot fin 2017, c’est donc cette fois du côté wallon, à Mons chez Materia Nova et Multitel, que les centres wallons et les « kenniscentra » flamands ont eu l’occasion de se rencontrer à nouveau, afin de mieux se connaître et de réfléchir ensemble à de nouveaux mécanismes qui permettraient d’amplifier les collaborations de recherche Nord-Sud au bénéfice des entreprises. S’il est vrai que, comme rappelé par les administrations, quelques possibilités de travailler ensemble existent déjà au travers des projets BEL-SME ou encore de l’accord Greenwin-Catalisti, les participants ont néanmoins à nouveau souligné la complexité de celles-ci et le cadre peu favorable aux centres de recherche, qui y interviennent comme sous-traitants. De leur côté, les PME présentes, BEWOOD et DESIMONE, toutes deux impliquées dans des projets BEL-SME, ont pu témoigner du réel intérêt de ces formes de collaboration. Au travers de leurs exposés, elles ont souligné l’opportunité offerte de créer des partenariats industriels sur des marchés proches, mais ont également pointé la difficulté de trouver les bons partenaires, en raison de l’absence de cadre et d’outils permettant d’identifier où se trouvent les expertises recherchées. Deux centres de recherche wallons, le CETIC et le CEBEDEAU, ont pu ensuite mettre en évidence quelques exemples de partenariats récents Nord-Sud dans le cadre d’appels d’offres de services où la complémentarité d’expertise fut essentielle, que ce soit dans le domaine de l’e-santé pour le partenariat CETIC-IMEC, ou dans le domaine de la gestion de l’eau pour celui ayant réuni le CEBEDEAU et le VITO.

Cette demi-journée fut par ailleurs l’occasion de découvrir les domaines d’expertise des laboratoires des deux hôtes du jour.

Les participants ont ainsi pu découvrir des équipements de pointes de Materia Nova dans le cadre le développement de matériaux, entre TRL 3-4 (Proof-of-Concept, Demo. in lab.) et TRL 5-6 (Demo. on pre-industrial tools), soit sous la forme de revêtements réalisés par plasma (Pulvérisation cathodique et Implantation ionique) ou soit sous la forme de nanocomposites polymères multifonctionnels.

Chez Multitel, c’est d’abord une visite du laboratoire de Photonique qui a permis de montrer aux participants les nombreux cas d’applications offerts par les lasers à fibre, les capteurs optiques et les systèmes biophotoniques. Ensuite, les visiteurs ont été plongés dans la thématique des Smart Cities. Quelques démonstrations ont pu mettre en évidence l’expertise de Multitel en intelligence artificielle (mobilité, détection de dépôts d’immondices clandestins, classification de bruits urbains, …).

Chez l’un comme chez l’autre, plusieurs intentions de collaboration ont été discutées.

Partager cette page

Le 10/07/2019
Retour à la liste

Restez informés sur nos activités en vous inscrivant à notre newsletter

J'accepte Je refuse C'est quoi un cookie ? Fermer

Vos préférences de cookie ont bien été modifiées